fbpx

13 mauvaises habitudes de travail quand on est entrepreneur

Les mauvaises habitudes au travail sont un vrai fléau. En tant qu’entrepreneur, tu sais pertinemment que le succès n’est pas négociable.

Néanmoins, malgré tes connaissances, ton ambition et ton talent, certains de tes traits de personnalité et de tes habitudes t’empêchent de réaliser ton plein potentiel.

Je te propose de faire le tour des mauvaises habitudes les plus courantes… même chez les hommes et les femmes les plus compétents.

Bonnes ou mauvaises, ne sous-estime pas le pouvoir des habitudes

Si l’une ou l’autre de ces habitudes font partie de ton quotidien, de ta routine du matin ou de ta routine du soir, il est impératif que tu en prennes conscience et que tu t’en débarrasses le plus rapidement possible.

1. Tu veux être multitâche

Sais-tu que même les meilleurs systèmes informatiques ont leurs limites ?

À un moment ou un autre, le nombre de tâches qu’on leur attribue devient écrasant et, à terme, ils arrêtent d’être performants, tout simplement. Pour les êtres humains, il en est de même.

Tu as peut-être de nombreux talents, tu es très certainement très compétent, mais il y a une limite quant au nombre de tâches que tu peux exécuter en une seule fois.

Sache reconnaître le montant des tâches que tu es capable d’exécuter à la fois et impose-toi cette limite avant d’être noyé sous la charge et la pression que tu t’imposes à toi-même.

2. Tu es monotâche

À côté de ceux et celles qui veulent tout faire en même temps et en grand nombre, il y a ceux qui peuvent être décrits comme des monotâches obsessionnels.

Certes, le fait de faire une chose à la fois fait partie des habitudes des fervents de la pratique du zen… cela est vrai lorsque les tâches à réaliser sont complexes.

Néanmoins, dans notre monde moderne, toutes les activités ne nécessitent pas les mêmes facultés mentales.

Si un projet requiert 100 % de ton attention, concentre-toi sur cette tâche uniquement. Sinon, essaye d’ajouter des tâches supplémentaires à ta liste, dans la limite de ce dont tu es capable.

3. Tu retardes le développement de projets ou de systèmes

Très tôt dans leur projet, les nouveaux chefs d’entreprise, les fondateurs de start-up et autres TPE se voient pris dans un engrenage fait d’obstacles et de règles à suivre.

Pour aboutir à une entreprise florissante, il faut mettre en place des systèmes de gestion.

En construisant, tel un échafaudage, les politiques de gestion et les systèmes de leadership adéquats, tu aides ton projet à avancer et ton entreprise à devenir pérenne.

4. Tu fais trop de promesses et t’engages dans trop de projets

Généralement, les autres te voient comme une personne de confiance.

Attention néanmoins à ne pas tomber dans le piège de faire trop de promesses à tort et à travers. Tes promesses doivent être en relation avec tes propres ressources.

Si tu n’es pas sûr de pouvoir les tenir, ne prends aucun engagement.

L’énergie d’un entrepreneur peut être sa plus grande faiblesse comme sa plus grande force.

S’il est possible de travailler d’arrache-pied pendant un certain temps, cela n’est tout simplement pas possible sur la durée.

Le prix à payer est la fatigue, la dégradation de la qualité de travail, l’ensemble se répercutant sur les clients, les collègues et autres partenaires.

Si cela est ton cas, il est important d’apprendre à établir des priorités.

5. Tu ignores l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle

Le burnout… un sujet qui revient régulièrement dans les médias comme dans les bureaux des RH.

Les entrepreneurs à succès sont ceux qui savent mettre une barrière entre leur vie privée et leur vie professionnelle.

Si tu es un entrepreneur autonome, que tu travailles à domicile, ton activité professionnelle peut facilement s’immiscer à toute heure du jour de la nuit…

Il est ainsi important d’accorder du temps à ta vie privée comme à ta vie professionnelle en scindant les deux de manière consciente.

6. Tu n’as pas de routine du matin ni de routine du soir

Les meilleurs entrepreneurs sont ceux qui savent reconnaître leurs qualités, leurs défauts et leurs traits de caractère.

Cette analyse leur permet de mettre en place une routine du matin efficace, qui correspond à leur profil et qui se transforme rapidement en une série d’habitudes au service de leur productivité et de leur bien-être.

Arianna Huffington s’interdit tout appareil mobile dans sa chambre à coucher. Benjamin Franklin se posait la même question tous les soirs (« Qu’ai-je fait de bien aujourd’hui ? »).

Bill Gates trouve une forme d’apaisement en faisant la vaisselle tous les soirs, avant de se détendre en lisant.

Les exemples ci-dessus illustrent l’importance de mettre en place une routine du soir, une série d’habitudes qui feront très bientôt partie de ton quotidien, pour devenir meilleur encore.

7. Au travail, tu passes ton temps à éteindre des incendies

La plupart du temps, les problèmes surviennent lorsque l’entrepreneur s’est engagé trop loin, qu’il a accepté une charge de travail trop importante.

La surabondance des tâches à effectuer implique que cette personne n’aura plus de temps à accorder à la vision stratégique de son entreprise, devant constamment lutter contre les incendies et réagir aux problèmes qui se présentent.

Pour éviter ceci, il faut rester réaliste quant à la charge de travail que tu peux effectuer toi-même, déléguer et t’accorder du temps pour réfléchir à des éléments stratégiques.

8. Tu prends trop de risques

D’accord, sans un minimum de risque ou d’engagement, rien ne bouge…

Il faut également savoir quel risque vaut la peine d’être pris. Si tu as peur du risque, il est possible que tu compenses ceci en t’investissant corps et âme dans des efforts réguliers et appliqués.

Il est important de savoir reconnaître le moment ou un risque est trop important et peut faire courir un projet ou une entreprise au désastre.

9. Tu ne sors pas de ta zone de confort

En passant trop de temps à développer des choses et des projets avec lesquels tu te sens à l’aise, à travailler avec des fournisseurs et des clients que tu connais par cœur, il se pourrait que tu passes à côté d’idées novatrices de permettant de développer ton activité dans de nouveaux domaines.

Une chose est certaine : tes concurrents ne commettront pas la même erreur.

Il est donc important de savoir sortir de ta zone de confort, sans toutefois prendre de risques excessifs.

10. Tu ne sais pas déléguer

Pourquoi vouloir tout faire toi-même ?

Les gens qui travaillent pour toi doivent être capables de suivre tes instructions de manière régulière et sans surveillance permanente.

Déléguer ne signifie pas dominer chaque individu et chaque processus.

Déléguer est un art qui consiste à choisir et former des personnes qui pourront travailler en ton nom. Il s’agit d’une action très importante, dans la mesure où elle peut faire évoluer ton entreprise.

À moins de ne pas vouloir faire fructifier ton projet, apprends à déléguer.

11. Tu as l’habitude de faire de la microgestion

Contrairement à la délégation, la microgestion, également appelé micromanagement génère des effets pervers, dont l’épuisement du personnel notamment.

Elle te fait perdre ton temps, te transforme en tyran et nuit à ta réputation. À terme, cette mauvaise habitude se traduit, au niveau des équipes, en manque de confiance.

Il te faut savoir pourquoi tu as tendance à microgérer : il peut tout simplement s’agir d’une forme de nervosité sur laquelle il convient de travailler pour continuer à avancer.

12. Tu es plus réactif que proactif

Dans les temps anciens, pour faire avancer les galères, on fouettait les esclaves…

En entreprise, en travaillant de manière réactive, les individus qui t’entourent ne réagiront que sous les ordres et la menace.

La clé est de faire en sorte que les équipes travaillent et avancent sans bâton ni carotte.

Si tu ne te montres pas proactif, le risque pour toi est de devenir une cible fragile sur laquelle tes concurrents n’hésiteront pas à tirer.

Sois prêt à faire face aux problèmes avant qu’ils ne surviennent. Il en va de même pour les opportunités : saisis-les au moment opportun.

13. Tu es un obsédé du travail

Nous ne sommes que des êtres humains et devons préserver notre santé, notre énergie et notre endurance.

Être motivé, c’est une chose. Prendre du temps pour soi est un investissement essentiel, celui qui touche à ton propre bien-être.

Prends ces vacances bien méritées, assieds-toi de temps en temps, respire, profite du succès pour lequel tu as tant travaillé.

Conclusion

Les mauvaises habitudes au travail ont tendance à être profondément ancrées en nous.

Mais cela ne veut pas dire que tu ne peux pas les changer en bonnes habitudes.

Tu t’es reconnu dans l’une d’entre elles ?

Sache qu’il n’est jamais trop tard pour t’en débarrasser, le plus important étant de reconnaître qu’il s’agit d’une mauvaise habitude qui nuit à ton développement personnel et à ton succès.

En luttant contre ces mauvaises habitudes et en mettant en place une routine du matin et une routine du soir, les choses changeront très vite pour toi… et pour le mieux !

Dis-moi dans les commentaires LA mauvaise habitude dont tu aimerais te débarrasser, et je me ferais un plaisir de t’aider à y mettre fin.

>